FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 13/03/2017
Salaire minimum : les chiffres en Europe
Salaire minimum

Objet de nombreuses contestations à travers l’Europe, le salaire minimum préoccupe toutes les administrations. Faisant l’objet de moult débats, à l’instar du revenu universel, la rémunération des travailleurs présente un aspect contrasté d’un pays à un autre. Comment se présentent les tendances actuelles ? Réponse dans cet article !

Des indicateurs pour prendre le pouls

Les employés des différents pays européens connaissent des fortunes diverses quant à leur gain mensuel. Certains paramètres permettent d’apprécier la situation. Le premier concerne les standards de pouvoir d’achat. En fonction du temps, les prix varient, ce qui oblige les analystes à contextualiser les rétributions. Le second volet se fonde sur les salaires moyens qui prennent en compte les gains bruts moyens dans l’industrie, la construction et les services.

L’univers du salaire minimum en Europe

Alors qu’ils tendent vers une harmonisation, les niveaux de revenus varient selon les nations.

Des tranches de rémunérations à savoir

Trois grands groupes d’émoluments se distinguent principalement selon la contrée et le domaine. Il s’agit :

  • Des salaires inférieurs à 500 euros : vous trouverez la Roumanie, la Lituanie, l’Estonie, la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie, la Pologne, la Croatie, la Bulgarie
  • Des salaires de base entre 513 et 790 euros pour le Portugal, la Grèce, Malte, l’Espagne, la Slovénie
  • Des plus gros salaires minimaux entre 1343 et 1923 euros pour le Royaume-Uni, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Belgique, l’Allemagne, l’Irlande.

Le salaire minimum appliqué en France

2017 s’illustre par la revalorisation des revenus dans l’Hexagone. Depuis le 1er janvier 2017, le salaire de base connut une augmentation 0,93 %. La rémunération horaire mensuelle brute passe donc de 9,67 € à 9,76 €, ce qui donne un revenu mensuel de 1480,27 euros. En France, le SMIC se calcule en fonction de l’inflation subie par 20 % des ménages les plus pauvres. En 10 ans donc, il passe de 8,44 € à 9,76 €, soit 15 % de progression.

Le modèle reluisant du Luxembourg

Le Salaire social minimal (SSM) au Luxembourg épouse une courbe d’évolution qui ne cesse de grimper au fil des années. En 2017, le salaire minimum connaît une évolution de 1,4 % par rapport à 2016. Il frôle la barre des 2000 euros pour les travailleurs non qualifiés et 2398,30 euros pour les autres, contre des chiffres de 2016 qui s’élevaient respectivement à 1922,16 et 2307,56 euros. En outre, depuis le 1er janvier 2017, les travailleurs luxembourgeois bénéficient d’une indexation automatique de 2,5 % des salaires. Une véritable bonne nouvelle pour les ressources humaines.

La situation actuelle de certains États

Selon Eurostat, 6 pays de l’Union ne possèdent pas de SMIC. Pour le salaire minimum, des négociations se mènent par les employeurs qui traitent avec les travailleurs ou leurs branches d’activités. Il s’agit de l’Autriche, l’Italie, le Chypre, et certains pays scandinaves.

En résumé, le tableau des revenus mensuels européens présente des motifs de satisfaction. Ces salaires doivent néanmoins se renforcer. Les employés peuvent ainsi profiter des services d’une banque, comme ceux offerts par le Crédit Maritime.