FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 22/03/2017
Paiement sans contact : faut-il s’y mettre ?
Paiement sans contact

Depuis un petit moment maintenant la pointe de la technologie bancaire, c’est le paiement sans contact. Ce phénomène a fait son bout de chemin depuis son introduction, mais aujourd’hui plus de 64% des possesseurs de cartes bancaires possèdent cette option.

Comment fonctionne le paiement sans contact ?

Le paiement sans contact repose sur la technologie du NFC (Near Field Communication) qui s’appuie pour sa part sur les fréquences radio. Ce système est surtout devenu populaire avec l’utilisation de carte bancaire, mais d’autres objets du quotidien peuvent également remplir ce rôle. C’est le cas notamment des smartphones avec lesquels vous pouvez donc régler vos transactions.

Question pratique, un règlement sans contact ne peut se faire que pour une somme n’excédant pas 20 euros. Ensuite, rien de plus simple : il suffit de déposer votre carte bancaire sur un moniteur de paiement compatible, et le tour est joué. Ce mode règlement se veut rapide, efficace, sûr et plus simple qu’une transaction en espèce.

Un moyen de paiement qui se généralise

La France n’est pas un pays qui a manifesté un réel engouement pour le paiement sans contact. En 2015, il ne représentait que 1% des transactions. Depuis, la situation a évolué dans le bon sens et le nombre d’achats effectués de cette manière a augmenté de manière exponentielle. Cette augmentation nous la devons en grande partie aux banques qui diffusent un maximum de cartes sans contact. En effet, cette option est totalement gratuite et à l’exception de LCL, toutes les banques proposent des cartes bancaires nouvelle génération à leurs clients, une fois leurs cartes précédentes arrivées à expiration.

Même si cette technologie se répand, il est possible de refuser ce moyen de règlement. En effet, les banques ont le devoir de vous proposer des solutions alternatives. Dans la majorité des cas, la nouvelle carte bancaire est identique à l’ancienne en termes de fonctionnalité. D’autres banques proposent une désactivation pure et simple du paiement sans contact. Et d’autres encore offrent des étuis spéciaux permettant de bloquer les ondes émises par la carte.

Question sécurité, que vaut ce système ?

Il existe un débat récurrent au sujet de la sécurité du paiement sans contact : comment être sûr de ne pas se faire voler par un individu ou par le biais d’un piratage ? Tout d’abord, il est important de noter qu’aucun cas de vol n’a été déclaré à ce jour.

Mais ce constat n’est pas dû à un pur hasard, des sécurités existent déjà pour éviter d’être abusé. En plus d’un système de cryptage de données identique à ceux qui existent sur les cartes bancaires standard, les cartes qui bénéficient du sans contact ont un système de « reconnaissance ». Après avoir payé un certain montant (entre 50 et 100 euros selon les banques), avec le mode sans contact, vous devrez régler votre transaction de manière standard en insérant votre carte dans un lecteur et en composant votre code.

En ce qui concerne un vol involontaire ou contre son gré, il est hautement improbable. Pour utiliser votre option sans contact, votre moyen de paiement doit être à quatre centimètres d’un terminal en marche et acceptant ce type de transaction. En dehors de ce cas de figure, la fonctionnalité reste désactivée. Si malgré tout cela, une fraude venait quand même à être commise, les utilisateurs ont le droit de faire opposition, comme avec une carte bancaire standard.