FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 12/12/2016
Métiers de la finance : 3 postes à la loupe
metiers-de-finance-3-postes-a-loupe

Vous souhaitez travailler dans la finance ? Le secteur banque / assurance / finance connaît depuis plusieurs décennies un essor considérable. Si bien que des milliers de nouveaux candidats sont accueillis chaque année pour des métiers toujours plus spécialisés. Banque de détail, organisme d’assurance, banque d’investissement, finance d’entreprise : il y en a pour tous les profils. Vous vous demandez quel métier de la finance est fait pour vous ?Découvrez 3 d’entre eux et les formations qui les accompagnent.

Analyste financier : conseiller et intervenant

Dans la famille « banque d’affaires », je demande l’analyste financier ! Son panel de compétences lui permet de porter plusieurs casquettes et de répondre à plusieurs problématiques d’entreprise. De par son titre, l’analyste financier est tout d’abord amené à analyser et évaluer les sociétés cotées en Bourse afin de déterminer leur rentabilité. Il travaille étroitement avec les directions d’entreprise pour étudier et apporter ses recommandations sur la stratégie de développement global de l’entreprise. Son expertise lui permet également d’anticiper l’évolution des valeurs boursières d’une société : une compétence très appréciée par les autres institutions et métiers de la finance comme les traders, centres d’affaires et directions générales de banques.

Formation d’un analyste financier et compétences requises

Analyste financier est un métier de la finance pointu, dont l’expertise s’acquiert au cours d’une formation bac+5 comme un Master Finance d’entreprise et des marchés ou encore « Audit et contrôle de gestion ».

L’analyste financier est stratège, bon avec les chiffres, doté d’une aisance relationnelle et d’une forte capacité d’analyse et de synthèse.

Conseiller bancaire : chargé de clientèle et chargé d’accueil

Vous les côtoyez dès lors que vous franchissez la porte de votre banque (LCL, Crédit Agricole…), les conseillers bancaires sont à votre disposition pour la réalisation de vos projets et la gestion de votre portefeuille. Dans les petites agences bancaires, le conseiller bancaire peut avoir une double casquette. Lorsqu’il n’est pas à l’accueil, il est généralement dans son bureau à la recherche de nouveaux clients, particuliers comme entreprises, auxquels il doit vendre des produits bancaires comme les placements boursiers par exemple. Il a donc un rôle à la fois commercial et de conseil.

Formation finance et compétences requises

En fonction de la taille de l’agence et le type de clientèle, le chargé de clientèle bancaire a suivi une formation banque et, est titulaire d’un bac+2, bac+3 ou bac+5 qu’il a généralement obtenu au sein d’une école de commerce (BTS NRC, DUT techniques de commercialisation), au cours d’une licence professionnelle ou d’un bachelor spécialisé dans les métiers de la banque.

Conseiller bancaire est un métier de la finance qui demande rigueur, autonomie, sens du commerce et une bonne capacité de jugement et d’initiative.

Courtier en assurance : commerçant et négociateur

Tout comme le courtier en immobilier, le courtier en assurance est un indépendant sollicité par particuliers et entreprises pour obtenir la meilleure offre d’assurance pour leur projet. En tant qu’expert, le courtier en assurance est habilité à élaborer le montage du dossier de l’assuré et à négocier avec les organismes d’assurance les garanties offertes pour chaque contrat, tout en faisant jouer la concurrence. Son statut d’indépendant lui demande aussi de savoir jongler entre son cœur de métier et la gestion de son entreprise (prospection, communication, gestion administrative…).

Formation assurance et compétences requises

Le courtier en assurance doit justifier d’une expérience de 2 ans minimum sur un poste relatif à la gestion et la production de contrats d’assurance pour un organisme d’assurance, d’un stage professionnel dont la durée minimum est de 150 heures, ou d’un diplôme spécialisé dans l’assurance.

Une telle expérience demande une formation assurance de type licence ou master professionnel, ou d’un BTS assurance. Ce métier de la finance demande également de la rigueur, un sens prononcé de l’autonomie et de la gestion, et une aisance relationnelle.