FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 06/05/2017
Investissement immobilier : quelles solutions pour les loyers impayés ?
nvestissement immobilier

L’investissement immobilier reste miné par l’épineux problème des loyers impayés. En face de ces situations, plusieurs solutions s’offrent aux propriétaires. En voici quelques-unes !

Initier d’abord une gestion participative

Recouvrer ses loyers constitue une vraie angoisse quand on choisit d’investir dans l’immobilier. Lorsque votre locataire n’honore pas ses engagements, vous devez agir au plus vite. Commencez par envoyer une lettre ou un mail vers ce dernier en prenant le soin d’exiger l’accusé de réception du courrier. Vous pourrez, si les moyens le permettent, proposer un plan d’apurement écrit avec le locataire pour lui permettre de payer ses dettes. Assurez-vous de consigner les résolutions prises par écrit en incluant un huissier qui pourra suivre sur le plan juridique.

L’investissement immobilier et les solutions de litige

Si votre approche de résolution à l’amiable échoue, vous pouvez passer à des niveaux supérieurs pour rentrer en possession du loyer dû.

Penser à mettre à contribution des services compétents

Une gamme de solutions pas trop agressives existe pour vous permettre de percevoir vos dus. Voici vos options :

  • Prévenir et interpeller l’avaliste du locataire, s’il existe
  • Si le locataire bénéficie d’une aide au logement, le propriétaire peut demander à ce que les primes lui reviennent
  • Le locataire peut solliciter l’aide du Fonds de solidarité logement pour vous payer vos arriérés de loyers.

L’investissement immobilier et les saisies

En cas de non-satisfaction des méthodes pacifiques, déclenchez une procédure juridique. La loi vous autorise sous la coupole du juge à réclamer la saisie d’un bien ou le blocage d’un compte bancaire. Cela comporte deux étapes. La première constitue des mesures conservatoires où le locataire ne peut vendre les biens saisis, ou disposer de ses fonds en banque. Si rien ne se passe après une période donnée, le juge peut demander une saisie de vente. Pour des sommes de plus de dix mille euros dans l’investissement immobilier, vous pouvez vous adresser au tribunal de grande instance. Dans le cas contraire, le tribunal d’instance suffira.

Prendre des décisions fortes pour le règlement

Pendant la signature de votre bail, veillez à y insérer une clause résolutoire. Elle vous permet d’expulser un locataire défaillant. Commencez par mandater un huissier qui se chargera de remettre une lettre commandement de payer qui somme le locataire à payer dans le délai de deux mois. Passé ce délai, le contrat s’estompe automatiquement, et le locataire devient un occupant illégal. Vous pourrez donc le renvoyer sans problème.

Ne pas négliger les assurances

Les contrats d’assurance comme ceux proposés par Médiatis constituent dans l’investissement immobilier un moyen de sécurisation. En effet, les propriétaires exigent des assurances pour s’éviter des désagréments en cas de problèmes. Lorsque le litige survient donc, le promoteur saisit juste la maison d’assurance qui se doit de prendre ses responsabilités. La plus en vogue reste l’assurance loyers impayée disponible chez la plupart des assureurs. Elle prend en charge les frais de contentieux, le départ imprévu ou le décès du locataire, les loyers ainsi que la dégradation du local.

Il revient donc aux propriétaires de prendre leurs dispositions !