FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 11/03/2017
Investir dans l’immobilier : les atouts du Plan Epargne Logement
Investir dans l'immobilier

Investir dans l’immobilier ou se procurer un nouveau logement n’est jamais une tâche facile. Plus particulièrement si l’on est jeune et que l’on ne possède pas de ressources. Heureusement, il existe une solution appelée Plan Epargne Logement qui devrait largement vous aider à accéder à la propriété.

Qu’est-ce que le Plan Epargne Logement ?

Le Plan Epargne Logement, aussi connu sous le nom de PEL, est un produit d’épargne proposé par les banques agrées comme la Société Générale et destiné à faciliter l’accès aux biens immobiliers. Il existe d’autres produits de ce type comme son cousin proche le Compte Epargne Logement (CEL), mais le Plan Epargne Logement se distingue par des taux d’intérêts très compétitifs, une facilité d’accès même pour les foyers les plus modestes et permet de négocier un prêt à taux fixe. Tout cela fait du PEL un outil indispensable pour investir dans l’immobilier.

Une épargne accessible à tous

Ouvrir un Plan Epargne Logement ne demande pas grand chose et s’avère être un investissement efficace. Lors de la signature du contrat, l’établissement agrée ne vous demandera qu’une somme de départ d’un minimum de 225 euros ainsi qu’un apport plus ou moins régulier.

Ce versement est d’un minimum de 45 euros par mois. Grâce au PEL, investir dans l’immobilier est donc à la portée de tout le monde. Sachez également que ce type d’investissement est disponible pour les mineurs. Au même titre que le livret jeune, le Plan Epargne Logement est à considérer très tôt pour assurer un avenir financier paisible aux générations futures.

Investir dans l’immobilier avec efficacité

L’autre gros atout du Plan Epargne Logement c’est bien entendu sa rémunération. Le PEL fait partie des investissements qui rapportent le plus, notamment avec un taux d’intérêt à 1,5% c’est-à-dire supérieur au très populaire Livret A. Mais en plus de tout cela, l’Etat vous fera bénéficier d’une prime si le propriétaire de l’épargne souscrit un crédit immobilier d’une valeur minimale de 5000 euros.

Cette prime représente 1% des intérêts du plan et est plafonnée à 1525 euros. Ces deux leviers seront vos principaux alliés pour faire fructifier vos fonds et pouvoir ainsi investir dans l’immobilier. Vous pourrez d’ailleurs épargner une grande quantité d’argent puisque le plafond du PEL est de 61 200 euros, contre 15 300 pour le Compte Epargne Logement et 22 950 pour le livret A.

Des retraits plus ou moins contraignants

Mais comme nous vous l’expliquions un peu plus tôt, investir dans l’immobilier se prépare et le Plan Epargne Logement est une solution sur le long terme. Si vous signez la création d’un tel produit, vous ne pourrez pas disposer de votre argent aussi simplement qu’avec un compte courant. Votre réserve financière est en quelque sorte bloquée pendant les quatre premières années d’existence de votre épargne.

Si par la force des choses le titulaire du PEL fait un retrait, des malus sont alors appliqués, comme par exemple la perte de la prime d’état et la réduction des taux de rémunération. Ce n’est qu’après la quatrième année que vous pourrez bénéficiez de votre épargne sans soucis. Le Plan Epargne Logement peut se conserver pendant quinze ans. Passée cette date et si votre PEL n’a pas été utilisé pour financer un habitat, le produit d’épargne sera transformé en livret bancaire.