FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 15/03/2017
Hameçonnage : les banques vous remboursent !
Hameçonnage

Les victimes d’hameçonnage peuvent pousser un ouf de soulagement. Désormais, la loi leur permet d’exiger un remboursement si la banque ne parvient pas à démontrer que la cause de cette arnaque leur incombe.

En quoi consiste ce type d’escroquerie ?

Très répandue sur le net, cette technique d’arnaque consiste à appâter la victime via un e-mail alarmiste. Ce courrier invite cette dernière à remplir un formulaire en ligne. Ledit formulaire vise à dérober à l’internaute des informations confidentielles relatives à sa carte bancaire. L’escroc usurpe ensuite son identité et réalise des prélèvements ou des paiements.

Comment vous faire rembourser en cas d’hameçonnage ?

Un arrêt de la Cour de cassation du 18 janvier 2017 oblige une banque à indemniser de la valeur des pertes la victime d’un phishing. Mais quelles dispositions prendre pour jouir de ce droit ?

Hameçonnage : procéder immédiatement à une opposition

La première disposition que vous devez absolument prendre lorsque vous suspectez une arnaque relative à votre carte bancaire consiste à procéder à une opposition auprès de votre établissement financier. Cela vise à sauver ce qui peut encore l’être, dans l’éventualité que votre arnaqueur n’ait pas encore accompli sa sale besogne. Autant lui fermer la porte avant qu’il n’utilise vos identifiants bancaires.

Contester les opérations de débit liées au hameçonnage

Si malheureusement vous constatez trop tard les dégâts de votre cyber-arnaqueur, ne vous affolez pas. Adressez un courrier recommandé à votre banque dans lequel vous contesterez officiellement les débits frauduleux. Puis, revendiquez votre remboursement intégral. Vous pouvez exiger l’application de l’article L113-18 du Code monétaire et financier. Cet article énonce, en effet, que la banque devra immédiatement rendre au propriétaire de la carte bancaire les sommes détournées lors du phishing.

Patienter pour que tout rentre dans l’ordre

Après ces différentes étapes, prenez patience et observez ! Les délais de remboursement peuvent s’avérer longs. Le plus souvent pour le hameçonnage, ils varient entre deux semaines et trois mois. Dans tous les cas, aucun subterfuge ne se présente à la banque pour refuser de vous rembourser. Mais, attention ! Pendant la période d’attente, certaines banques créent des frais supplémentaires. Bien évidemment, elles ne les remboursent pas, même si la loi demande expressément de rétablir le compte débité dans l’état où il se trouverait avant le phishing.

Rester vigilant pour ne pas tomber dans le piège

Certes, le net constitue un outil puissant dont personne ne peut plus se passer. Mais, utilisé par des personnes de mauvaise foi, il représente une arme redoutable. Nombreux sur la toile, les cyber-arnaqueurs ne manquent pas d’imagination pour commettre leurs délits. Pour éviter le piège de le hameçonnage, veillez donc à ne jamais baisser la garde surtout lorsqu’on vous demande de renseigner des informations confidentielles. Vérifiez systématiquement la provenance du mail. Le plus souvent, ce courrier donne l’impression de provenir d’un grand opérateur tel que :

  • PayPal
  • Visa
  • Mastercard
  • Orange
  • Ou d’une banque comme Barclays.

Par mesure de sécurité, évitez tout simplement d’aller sur un site sensible à partir d’un e-mail reçu.

Ne vous laissez plus intimider par n’importe quel message alarmant. En cas de phishing, exigez que votre banque vous rembourse.