FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 09/01/2017
Frais bancaires : comment choisir la banque la moins chère ?
frais-bancaires-choisir-banque-moins-chere

Entre communications et opérations marketing, les banques mettent le paquet pour attirer et fidéliser les consommateurs. Si bien qu’on en oublierait presque les frais bancaires, parce que oui, inutile de chercher : il n’existe pas de banque sans frais bancaires ! Et ces tarifs vont connaître une augmentation significative dès 2017, de près de 50% selon les experts. Voilà une bonne raison de s’intéresser de près à ces frais et comment économiser dessus.

Tarifs bancaires : les obligations des banques

Depuis 2011, un comparatif des frais bancaires doit pouvoir être effectué facilement par tout consommateur. Pour ce faire, une mesure gouvernementale prévoit la mise en place obligatoire d’une liste des 10 principaux frais bancaires appliqués par chaque banque, en première position de toutes leurs plaquettes tarifaires.

En 2014, une onzième ligne obligatoire est ajoutée : celle des frais de tenue de compte. Un progrès qui intervient alors que de nombreux consommateurs considèrent ces tarifs de gestion comme flous, voire comme des frais bancaires abusifs.

Frais bancaires : les tarifs à surveiller

Depuis cette application, les banques jouent la carte de la transparence et de la lisibilité en proposant des tarifs compétitifs. Aussi, si vous avez l’idée en tête de changer de banque, voici les différents frais bancaires que vous devriez comparer pour connaître la banque la moins chère :

  • l’abonnement à des services de banque à distance. Il s’agit des frais appliqués pour la gestion de vos comptes en ligne, ainsi que la consultation de vos soldes et historiques ;
  • l’abonnement à un service d’alerte SMS sur la situation de votre compte ;
  • les frais de carte de paiement à débit immédiat ;
  • les frais de carte de paiement à débit différé ;
  • les frais de carte de paiement anti-dépassement ;
  • les frais de retrait d’espèces dans un autre distributeur que ceux proposés par l’établissement bancaire ;
  • les frais associés aux virements SEPA dans la zone euro ;
  • les frais de mise en place d’un mandat de prélèvement ;
  • les frais de commission d’intervention ;
  • les frais d’assurance perte et vol des moyens de paiement ;
  • les frais de tenue de compte.

Comment économiser sur les frais bancaires ?

Si vous ne pouvez pas négocier les frais bancaires avec votre banque et que vous souhaitez économiser sur ces frais, le mieux reste encore de changer pour une banque en ligne. Celles-ci proposent généralement la gratuité des frais de tenue de compte, ce qui peut peser fort sur la balance lorsqu’il s’agit de comparer les différentes offres sur le marché.

Par ailleurs, de nombreuses FinTech déclarent la guerre aux frais bancaires et proposent des applications et services alternatifs. C’est le cas, par exemple, du service TransferWise qui propose d’effectuer des virements à l’international pour un coût jusqu’à 10 fois inférieur à celui des banques.