FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 01/03/2017
Food truck : ce business est-il fait pour vous ?
Food truck

Recommandé par des coachs financiers à leurs clients, le food truck constitue la nouvelle tendance de l’industrie culinaire. Cette activité à la fois flexible et divertissante en épate plus d’un ! Mais, avant de vous engager dans ce business, il convient d’abord de vous demander s’il cadre avec vos objectifs.

Un concept très en vogue

Des camions qui sillonnent les rues et proposent à leur clientèle des produits de qualité et des recettes originales : le concept semble bien connu des Français. En effet, tous les jours, on enregistre en moyenne une nouvelle création. Ce business s’adapte aux exigences des consommateurs qui souhaitent à la fois vite consommer et bien.

Le food truck constitue-t-il une réelle opportunité d’affaires ?

Les avis diffèrent sur la question dans le rang des acteurs du domaine

Un bon plan ou pas ?

Assez formel dans ses propos, Valery Sheffer, le président du Food Trucks Association, répond par l’affirmative. Selon lui, l’atout majeur de ce commerce réside dans sa grande réactivité à satisfaire les clients et à leur permettre de découvrir des gastronomies jadis inconnues. Il aborde par ailleurs pour étayer sa position le référencement sur le Web qui permet aux internautes d’accéder facilement à leur site internet pour passer commande.

Le food truck : une faible rentabilité

Tout aussi catégorique que son prédécesseur, Bernard Boutboul, directeur général de Gira Foodservice, pense pour sa part que ce commerce ne rapporte pas grand-chose. Pour mettre en place un tel business, cela nécessite un investissement compris entre 60 000 et 100 000 €. Malheureusement, le chiffre d’affaires annuel moyen s’évalue à environ 70 000 €. La seule alternative pour nourrir un espoir de rentabilité consiste à allonger l’amplitude horaire et travailler tous les jours.

Un manque de volonté des autorités ?

Parmi les maux dont souffre le food truck sur le territoire français, Bernard Boutboul souligne également la mauvaise foi. Les porteurs de projets se trouvent stopper dans leur élan par les autorités municipales et les syndicats de restauration. Ces derniers ne conçoivent pas à les laisser entrer dans les villes, évoquant au cœur des débats les points suivants :

  • Des questions d’hygiène
  • Des questions de sécurité
  • Une concurrence déloyale avec les restaurateurs.

Les réglementations à prendre en considération

Comme vous devez bien vous en douter, il ne suffit pas de disposer d’un camion pour se lancer dans un food truck. Il faut surtout se conformer à la réglementation en vigueur. Ainsi, la première étape consiste à vous inscrire au Centre de Formalités des Entreprises. Ensuite, vous devez vous présenter à la Chambre de Commerce et d’Industrie afin d’obtenir une immatriculation. Et comme vous ne pouvez installer où bon vous semble votre camion, il vous faudra régler le problème de l’emplacement. Si vous souhaitez par exemple stationner à un emplacement public, l’accord de la municipalité ou de la préfecture s’avère indispensable.

Vous savez désormais tout de ce concept. À vous de déterminer si l’aventure vous tente ou pas. Et ne vous inquiétez pas pour votre investissement, car des institutions financières telles que Allianz Banque restent à votre écoute pour vous aider à vous lancer.