FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 11/05/2016
Eviter l’arnaque : savoir reconnaître un faux chèque de banque
Comment reconnaitre un chèque faux ?

Le chèque de banque est de moins en moins présent dans nos transactions. Les commerces le renient pour éviter l’arnaque au chèque de banque. Le gouvernement lui-même souhaite encourager l’utilisation de moyens de paiement alternatifs. Néanmoins, le chèque reste un réflexe pour certains, une nécessité pour certaines opérations (caution,…) et une bonne alternative pour les transactions au montant élevé. Alors, comment vérifier un chèque de banque et prendre toutes les précautions pour éviter les escroqueries ?

Exemple d’escroquerie au moyen d’un faux chèque de banque

Nicolas souhaite vendre sa voiture qu’il estime à un montant de 25.000 euros. Il publie alors une annonce sur Leboncoin.fr.

1ère étape :
L’escroc trouve l’annonce et crée une annonce similaire concernant une voiture très haut de gamme : inexistante donc mais proposée au même montant (25.000 euros). Eric, utilisateur du site Leboncoin.fr, consulte l’annonce alléchante publiée par l’escroc et le contacte pour savoir si le bien (inexistant) est toujours disponible.

2ème étape :
L’escroc répond à Eric que sa voiture est toujours disponible à la vente et demande à celui-ci une copie du chèque de banque au nom de Nicolas, la future victime pour laquelle l’escroc se fait passer.
Eric envoie une copie couleur scannée du chèque de banque à l’escroc.

3ème étape :
L’escroc contacte Nicolas en se faisant passer pour un acheteur potentiel de sa voiture. Suite à des échanges rassurants, Nicolas, « prudent », conclut en demandant les numéros du chèque de banque qui servira à la transaction. L’escroc donne à Nicolas les numéros du chèque de banque envoyé par Eric. Nicolas contacte alors Groupama, sa banque, pour savoir si le compte détient la provision nécessaire à la transaction. La banque confirme cette provision et Nicolas donne rendez-vous à l’escroc.

4ème étape :
L’escroc imprime le chèque de banque d’Eric au nom de Nicolas avant de rendre visite à ce dernier pour la transaction. Nicolas échange sa voiture contre le faux chèque de banque pour finalement se rendre compte, dans les jours suivant la transaction, de la supercherie.

Dans le cas présent, l’escroc a eu la chance d’obtenir la copie couleur d’un chèque de banque. La banque n’aurait également jamais dû révéler la provision du compte d’Eric à Nicolas.

Néanmoins, certains arnaqueurs sont spécialisés dans l’industrie du faux chèque de banque et conçoivent des faux chèques de banque pour escroquer les moins prudents.

De quoi est composé un vrai chèque de banque ?

Le format

Un chèque mesure exactement 175mm de long pour 80mm de large. Quitte à passer pour un maniaque, pensez à vérifier les dimensions du chèque remis par un étranger. Cela pourrait vous éviter de mauvaises surprises quant à la validité du chèque de banque.

Le cadre « payable »

Vérifiez par vous même : chaque chèque de banque porte la mention « Payable en France » suivie de l’identification du lieu de paiement et du numéro de téléphone de l’agence bancaire.

L’identité du tireur

Le nom et/ou l’adresse du tireur doit être présent sur le chèque de banque.

La clé RLMC et la ligne magnétique

Une clé dite « RLMC » (Recomposition de la Ligne Magnétique du Chèque) et composée de 2 chiffres bordés par les signes < > ou ( ) doit être présente sur chaque chèque de banque.
Cette clé est calculée à partir de l’ensemble des chiffres de la ligne magnétique du bas du chèque.

La tenue du chèque

Soyez particulièrement attentif aux fausses sécurités (tampon photo,…) et aux altérations en tout genre (ratures, traces de grattage,…).

Les micro-lettres

Les lignes permettant l’inscription du montant en lettres et le nom du bénéficiaire du chèque sont en fait composées de micro-lettres vérifiables uniquement à la loupe. Si le chèque est une copie, ces micro-lettres seront illisibles.

Le filigrane

La mention « Chèque de banque » doit être lisible par transparence sur le verso de tous les chèques remis par des institutions bancaires lorsque vous faites la demande d’un chèque de banque.

Tout comme pour votre carte bancaire, les règles de prudence s’appliquent en matière de chèque.