FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 21/02/2017
Endettement : gérer son argent sans surendettement
endettement gerer argent surendettement

Par définition, l’endettement est une situation résultant d’une accumulation de dettes. Autrement dit, les ressources détenues sont alors inférieures aux créances que vous devez rembourser. Obtention d’un crédit, découvert bancaire autorisé, ou encore demande d’une avance d’argent à son employeur ou à un proche : une situation d’endettement est tout à fait normale tant qu’elle ne prend pas des proportions trop importantes qui mèneraient au surendettement. Quelle est la limite avant de parler de surendettement ? Comment connaître sa capacité d’endettement ? Quelles solutions pour retrouver un équilibre financier ? Voici nos réponses.

Connaître et évaluer sa capacité d’endettement

Afin de maîtriser son endettement, il faut déjà pouvoir l’évaluer. Pour cela, plusieurs paramètres complémentaires rentrent en compte.

Dans un premier temps, le « reste à vivre » constitue la part la plus importante de l’évaluation de votre endettement. En effet, en situation d’endettement, vous devez être en mesure de garantir le financement des besoins de la vie courante (alimentation, logement, énergie…) et les légers imprévus. Pour calculer ce « reste à vivre », il faut évaluer toutes ses ressources (revenus, bourses, allocations…) et en soustraire toutes ses dépenses régulières et montants des échéances de vos crédits. Pour pouvoir être qualifié d’endettement, et non pas de surendettement, ce résultat doit être positif.

Attention, ce « reste à vivre » est spécifique à chacun. Vous devez prendre en compte la situation de votre ménage (composition de votre famille, dépenses communes, frais de transport…). Il est important de ne rien oublier. Sur demande, un conseiller bancaire peut vous accompagner dans ce calcul.

Comment calculer son taux d’endettement ?

Enfin, le calcul du taux d’endettement peut vous permettre d’y voir plus clair et de déterminer votre éligibilité à un nouveau crédit par exemple. Pour faire ce calcul, vous devez effectuer le rapport entre vos charges (crédits et loyer si vous êtes locataire) et vos revenus sur une même durée. Si vos charges mensuelles sont de 1.000 euros et vos revenus de 2.500 euros par exemple, votre taux d’endettement sera de 40 % (un taux inférieur ou égal à 33 % étant souvent présenté comme un taux garantissant votre solvabilité). Le calcul : (1000 / 2.500) x 100 = 40.

Le rachat de crédits pour éviter le surendettement

En premier lieu, efforcez-vous de réduire vos dépenses au maximum et demandez un délai de paiement à vos créanciers.

Auquel cas vous ne parvenez toujours pas à disposer d’un « reste à vivre » suffisant, le rachat de crédits est une solution envisageable. Un prêt de consolidation de dettes vous permettra ainsi de réunir vos crédits et vos dettes en un seul crédit avec un taux d’intérêt plus faible. Ainsi, vous vous retrouverez avec des mensualités plus faibles et une capacité d’endettement plus élevée. Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès d’un courtier en rachat de crédits.