FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 29/01/2017
Dividendes : les actionnaires affichent le sourire en 2016
Dividendes en hausse

Plusieurs financiers et investisseurs pensent que l’année 2016 consacre sans doute la fin des déboires du secteur, résultats de la crise financière. Les actionnaires des différents grands groupes peuvent se frotter les mains, car leurs dividendes connaissent des hausses considérables. Dès 2017, ils peuvent donc commencer par penser à l’augmentation de capital au sein de ces sociétés, car l’avenir s’annonce radieux !

Un renouveau incontestable

Selon une étude récente, les entreprises françaises ont encaissé près de 4,5 milliards d’euros de bénéfice entre janvier et mars 2016. Portée par la géante firme Vivendi avec ses 1,5 milliards de profits, l’Hexagone s’en sort avec une augmentation de 51,3 %. Le marché boursier constitue un grand facteur de ce succès. Les groupes pharmaceutiques Novartis et Roche entraînent également l’Europe vers une avancée de 10,8 %.

Les dividendes redonnent le sourire aux investisseurs

Les institutions du CAC 40 étalent pour la plupart une excellente santé monétaire en 2016. Leurs chiffres d’affaires grimperont sans doute. Les exemples suivants vous convaincront.

Des exemples suffisamment illustratifs

Les investisseurs des sociétés Total, Vivendi, Sanofi gagnent le jackpot pour l’année 2016. Leurs entités respectives impressionnent avec respectivement 5710 millions, 4027 millions, et 3811 millions de profit à redistribuer. Les banques se distinguent par les plus grandes progressions. Pour illustrations BNP réalise Paribas avec 54 %, le Crédit Agricole à 71,4 %, la Société Générale à 66,7 %, et bien d’autres encore.

Un autre facteur prépondérant en plus des dividendes

Les rendements représentent des paramètres clés dans l’appréciation de l’évolution des résultats financiers dans ce secteur. Engie (6,1 %), Total (5,9 %), Crédit Agricole (5,5 %), Société Générale (4,7 %) et BNP Paribas (4,4 %) constituent les plus grosses avancées du CAC 40. Les sociétés foncières occupent les premières places. On y aperçoit :

  • Altarea pour 6 %
  • ANF Immobilier pour 5,96 %
  • Foncière des Murs pour 5,85 %
  • Foncière des Régions.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes

Les bons scores réalisés dans le domaine boursier et de l’investissement ne se limitent pas à la France. De façon globale, les dividendes mondiaux s’élèvent à 218,4 milliards de dollars sur le premier trimestre de l’année. Pour apprécier le rendement, vous pouvez comparer les chiffres de ces dernières années. 0,31 milliard en 2010, 2 milliards en 2012, 3 milliards en 2015 et 4,42 milliards en 2016. La progression paraît si évidente que vous croirez que la crise subie depuis 2008 se résume aujourd’hui à un lointain souvenir.

N’oubliez pas les mauvais élèves de la classe

Alors que la majorité se frotte des bons chiffres, les résultats de certains laissent à désirer. Ainsi, les dividendes de Peugeot et d’Arcelor Mittal ont connu un décroissement notable durant l’année. Sans doute des effets de leur probable absence de bénéfices.

Avec ces signes positifs, 2016 annonce le renouveau des marchés boursiers. Néanmoins, sachez raison garder, un Krach peut survenir à tout moment.