FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 26/12/2016
Contrat d’assurance vie : épargner de l’argent sur le long terme
contrat-assurance-vie-epargner-argent

Avez-vous pensé à l’assurance-vie pour vos placements financiers ? Produit d’épargne avantageux, l’assurance-vie est attractive grâce, notamment, à la fiscalité allégée dont elle bénéficie. Souscrire une assurance-vie comporte également d’autres avantages, pour vous et/ou vos proches, que nous vous expliquons dans cet article. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le contrat assurance-vie.

Fonctionnement de l’assurance-vie

Qu’est-ce qu’une assurance vie ? L’assurance-vie est un placement financier impliquant plusieurs intervenants : le souscripteur, l’assuré, le bénéficiaire et l’assureur (banque ou compagnie d’assurance). Le souscripteur, qui peut aussi être l’assuré, choisit le ou les bénéficiaires qui percevront l’épargne constituée en cas de décès.

Les conditions d’un contrat assurance-vie

Lorsque vous souscrivez un contrat d’assurance-vie, vous choisissez de répartir votre argent sur 2 types de support : les fonds en euros et les unités de compte. Vous pouvez placer votre épargne exclusivement sur l’un ou l’autre, ou sur les deux types de supports.

Les fonds en euros, composés majoritairement d’obligations, constituent des fonds sécuritaires qui vous garantissent un rendement régulier, bien que faible, et un capital garanti à tout moment. C’est un investissement prudent et sans risque.

Les unités de compte, principalement des actions dont l’évolution est dépendante des marchés financiers, sont plus dynamiques et offrent un potentiel de performance plus élevé que les fonds en euro sur le long terme, en contrepartie d’une plus grande prise de risque.

Le montant du premier versement est défini par votre contrat d’assurance-vie. Vous êtes, par la suite, libre d’effectuer des versements du montant de votre choix quand vous le souhaitez. Votre argent n’est pas bloqué et vous pouvez récupérer votre capital partiellement ou en totalité. Par ailleurs, sachez que vous êtes libre de fixer la durée de votre investissement sur chaque fond.

Attention cependant : des frais s’appliquent généralement sur chaque versement, retrait ou arbitrage effectué entre les supports. Consultez votre contrat d’assurance-vie pour plus de détails.

Fiscalité de l’assurance-vie

Bien que celle-ci soit aujourd’hui moins avantageuse, la fiscalité de l’assurance-vie reste encore plus intéressante que la plupart des placements financiers, notamment en cas de succession.

D’une manière générale, seules les plues-values de votre épargne sont imposables. Vous bénéficiez d’une exonération d’impôts 8 ans après la signature de votre contrat d’assurance-vie dans la limite de 4.600 euros d’intérêts si vous êtes célibataire, divorcé ou veuf, et de 9.200 euros si vous êtes mariés ou pacsés et soumis à une imposition commune.

Toutefois, les règles fiscales de l’assurance-vie comportent de nombreuses particularités selon l’âge et la date de souscription du contrat notamment. De ce fait, il est important de distinguer l’impôt sur le revenu, les droits de succession et les prélèvements sociaux.

Pour choisir votre assurance-vie et en savoir plus sur les conditions fiscales, vous pouvez faire appel à un courtier en assurance.