FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 07/11/2016
Carte bleue à l’étranger : guide de conversation en anglais
carte bleue anglais

Vacances, déplacement à l’étranger, changement de pays de résidence : les occasions d’être dépaysé ne manquent pas ! Pour autant, il est préférable d’être familier avec les coutumes et la langue de la région visitée, sinon l’anglais, langue la plus influente à travers le monde. Vol de carte bleue, perte de portefeuille, retirer de l’argent à l’étranger, carte bancaire perdue, effectuer un virement à l’étranger… Savoir s’exprimer en anglais peut vous sortir de situations plus ou moins embarrassantes. Nous avons sélectionné pour vous les situations et formulations basiques à connaître pour toutes vos opérations bancaires à l’étranger.

Lexique bancaire anglais pour vos opérations à l’étranger

« Cheque, savings ou credit ? »

Dans la plupart des pays anglo-saxons, vous serez amené à choisir entre « cheque », « savings » ou « credit » lors d’un retrait bancaire à l’étranger ou d’un paiement par carte bleue. Si vous réglez ou retirer avec une carte bleue française, faites simple et choisissez « cheque » qui correspond généralement au compte chèque auquel votre carte bleue est associée.

Ce choix vous est proposé pour une raison simple : les cartes bancaires de ces pays sont souvent liées à plusieurs comptes. Le compte chèque, le compte épargne (« savings ») et le compte crédit qui vous permet de régler vos achats à crédit. Cette dernière formule vous surprendra peut-être, mais elle est très commune dans des pays comme les États-Unis, où l’historique de crédit est roi et vous permet d’obtenir un appartement, ou même un emploi, plus facilement.

Les cartes bancaires françaises ne permettent pas ces opérations de crédit à l’étranger. Votre carte de crédit est ainsi considérée comme une simple carte de débit dans ces pays.

Retirer de l’argent en anglais

Selon le pays, les distributeurs automatiques de billets ne proposent pas toujours d’effectuer ses opérations bancaires dans la langue française. Aussi, si l’option « anglais » est plus souvent proposée, soyez préparés à effectuer un « withdrawal » (retrait en anglais). « Withdrawal » vient du verbe « to withdraw » qui signifie « retirer » en français. Sachez que dans certains pays, comme l’Australie, on vous proposera même d’effectuer un retrait à la caisse des principaux supermarchés.

Si vous êtes à la recherche d’un distributeur de billets pour retirer de l’argent à l’étranger, posez la question ainsi : « Where can I withdaw some cash, please ? ». Dans le cas où la personnes est familière avec les alentours, elle devrait vous indiquer en retour le DAB le plus proche.

Vol de carte bleue à l’étranger

Quelque soit la destination, vous ne serez jamais à l’abri d’une situation malheureuse, comme une fraude bancaire. En cas de vol de carte bancaire à l’étranger, votre premier réflexe doit être d’avertir votre banque française et de faire opposition. Il est également recommandé de contacter le numéro d’assistance au dos de votre carte bleue, à condition bien sûr d’avoir noté celui-ci au préalable.

Enfin, rendez-vous dans le poste de police le plus proche pour déposer une plainte. Expliquez votre situation simplement pour initier la procédure. Commencez par « someone stole my credit card » (« on m’a volé ma carte bleue »), avant de poursuivre avec « I would like to file a complaint against person unknown » (« j’aimerai porter plainte contre X »). Si votre niveau d’anglais n’est pas suffisant pour continuer la conversation, vous pourrez demander si l’un des officiers parle français (« does someone speak french here? ») ou demander un traducteur (« I could use the help of a translator »).

Sachez que, selon le modèle de votre carte bancaire, vous pourrez potentiellement bénéficier de cash ou d’une carte bancaire de dépannage sur votre lieu de destination.