FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 31/05/2016
Carte bancaire NFC : faut-il adopter le paiement sans contact ?
Tout savoir sur la carte bancaire NFC

Malgré plus de 30 millions de cartes bancaires NFC en circulation, le paiement sans contact reste timide en France. Si les Français restent attachés à leurs habitudes de paiement, à l’image du chèque lentement relégué au rang de souvenir, la carte bancaire sans contact suscite notamment la méfiance de la plupart. La carte bleue sans contact est-elle sans risque ? Pas si sûr selon les chercheurs en cryptographie. Alors, faut-il se méfier des cartes bancaires sans contact ou suivre le mouvement imposé par les acteurs bancaires ? Point sur un phénomène en marche forcée.

Le NFC dans notre quotidien

La technologie NFC pour « Near Field Communication » est de plus en plus présente dans notre quotidien : titres de transport, cartes d’abonné, clés de voiture, passeports, smartphones,… jusque nos cartes bancaires. Si la vôtre est dotée d’un pictogramme au recto, elle est compatible sans contact. En d’autres termes, vous pouvez l’utiliser avec tous les terminaux de paiement électroniques (TPE) sans contact. Pour reconnaître ces derniers, le même pictogramme que sur votre carte bleue doit être présent sur le TPE lui-même (au moment du paiement). Encore faut-il que ce dernier soit activé…

Grâce à ce nouveau système, fini les codes d’identification. Il vous suffit simplement d’approcher votre carte bancaire sans contact, ou votre smartphone équipé du paiement sans contact, du TPE pour effectuer votre transaction. Le tout se passe en quelques millisecondes à peine ! Une aubaine pour les banques qui prélèvent des commissions sur les paiements par carte, et pour les commerçants qui voient le temps passé en caisse diminué. Mais qu’en est-il du consommateur ?

La sécurité du paiement sans contact questionnée

En théorie, le consommateur profite également de ce système en gagnant du temps sur ses paiements. Mais côté sécurité, le paiement sans contact comporte plusieurs failles. En effet, si le paiement sans contact à partir d’un smartphone demande une confirmation de la transaction, il n’en est rien pour le paiement par carte bleue NFC. Cette facilité peut donc faire l’affaire de commerçants malhonnêtes ou pire, de hackers dotés d’un lecteur NFC qui, par simple approche, dans la rue par exemple, peut intercepter vos données et les transmettre à un complice chargé d’effectuer un achat. C’est ce que l’on appelle plus communément une attaque par relais. La solution pour contrer ces attaques ? Un petit étui métallique blindé agissant comme une cage de Faraday pour votre carte bleue NFC. Autrement dit, il reste le meilleur moyen à ce jour pour se protéger contre la fraude bancaire.

Au-delà du scénario catastrophe, il faut savoir que chaque transaction par carte bleue NFC ne peut à ce jour dépasser le montant de 20 euros et que le nombre de ces paiements sans contact est limité à
3 voire 4 par jour. De quoi limiter les risques néanmoins bien présents…

Refuser l’option paiement sans contact, c’est possible

Lorsque vous renouvelez votre carte bancaire auprès de votre banque, l’option NFC est de plus en plus souvent attitrée à votre nouvelle carte par défaut. Or, vous pouvez demander à votre banque de la désactiver. Si certaines, comme Boursorama Banque, proposent cette désactivation en quelques clics, il vous faudra peut-être insister auprès des autres. Le temps pour le paiement sans contact de faire ses preuves au niveau sécurité…