FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 09/08/2016
Blockchain : vers la fin des banques ?
Et si les banques disparaissaient avec la blockchain ?

« Blockchain »: un mot qui ne vous est peut-être pas encore familier mais qui pourrait révolutionner bien des domaines d’ici quelques années. Parmi ces derniers, le secteur de la finance est à l’épreuve. La technologie « blockchain » pourrait bien mettre à plat les institutions financières à moins que celles-ci ne s’adaptent et profitent de cette révolution pour revoir leur modèle conservateur. Menace ou opportunité ? Décryptage d’une technologie en plein essor.

La « blockchain », qu’est-ce que c’est ?

La « blockchain » est un protocole de transmission et de stockage de données numériques caractérisé par l’absence d’intermédiaire. À son origine, le bitcoin, monnaie virtuelle échangée sur Internet, est le seul exemple de « blockchain » qui a fait ses preuves depuis sa création en 2009.

Pour faire simple, imaginez que vous vendiez un livre d’occasion à une personne qui, elle-même, revend ce livre sans passer par un intermédiaire et que ces transactions (blocs) soient enregistrées dans une chaîne. La chaîne (« blockchain ») inclut les transactions impliquant votre livre depuis sa première vente.

Cette chaîne, sécurisée, est transparente car visible par tous les membres de la communauté, et donc intègre car vérifiable par tous. Elle est également distribuée, dupliquée et mise à jour, sur tous les nœuds qui constituent le réseau. Enfin, cette chaîne est historique car les transactions (blocs) sont liées les unes aux autres.

Imaginez maintenant la même chose mais pour acheter des actions ou pour transférer de l’argent par exemple. Sans intermédiaire, les échanges deviennent plus rapides, plus sécurisés et surtout moins coûteux. De manière générale, les champs d’exploitation de ce système informatique distribué sont immenses et pourraient remplacer la plupart des organismes de confiance centralisés.

Dès lors, quel avenir prédire pour nos banques ?

« Blockchain » : menace ou opportunité pour les banques ?

Si les startups FinTech ont pris le pas et ont rapidement investi dans cette nouvelle technologie pour développer le financement participatif ou encore l’échange d’actions, les banques sont, quant à elles, encore à l’étude sur le sujet.

Puisque le phénomène est inévitable et qu’il risque de se passer d’un nombre conséquent de services financiers intermédiaires, les banques, n’ont pas d’autre choix que d’investir dans cette technologie, à l’image de la Société Générale, pour éviter que la révolution ait lieu sans elles. Pourtant, 71% des institutions financières n’ont pas encore planché sur le sujet selon Deloitte-Efma.

En théorie, la « blockchain » constitue davantage une menace qu’une opportunité pour les banques traditionnelles. Pour autant, c’est le moment idéal pour ces organismes de simplifier leur modèle et de réduire leurs coûts de fonctionnement.

Car si le consommateur final de ces services financiers paiera moins en passant par la « blockchain », c’est que les transactions peuvent également coûter moins cher aux banques, tout en renforçant leur rapidité et leur sécurité. À juste titre, un rapport de la banque Santander, et datant de 2015, estime que la technologie « blockchain » pourrait réduire les coûts de fonctionnement des banques de 15 à 20 milliards de dollars par an d’ici 2022. De quoi investir dans l’avenir tout en revoyant le modèle présent.