FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 13/02/2017
Banque mutualiste : pourquoi devenir sociétaire ?
banque mutualiste devenir societaire

En France, les acteurs du système bancaire se distinguent par leur fonctionnement. D’un côté, les banques classiques sont des banques commerciales, régies par leurs capitaux. De l’autre, les banques mutualistes, aussi appelées banques coopératives sont des banques régies par leur clientèle. Absence d’actionnaires, établissement détenu par les clients : les banques mutualistes ont séduit près de 65% des détenteurs de comptes en banque. Parmi ces derniers, certains ont fait évoluer leur statut de client pour celui de sociétaire. Quelles sont les particularités de ce statut ? Comment devenir sociétaire ? Et dans quelle banque ? Voici nos éléments de réponse.

Banque coopérative : quels avantages à devenir sociétaire ?

Devenir sociétaire de sa banque est avant tout un engagement, un acte militant de soutien à un établissement et un mouvement né pour contourner les méfaits du capitalisme. Les banques mutualistes ont en effet été pensées de façon désintéressée par des philosophes du 19e siècle qui souhaitaient attribuer aux usagers de tels établissements un principe de gouvernance.

Être sociétaire d’une banque mutualiste, c’est aussi l’opportunité d’être impliqué dans la vie de sa banque et faire valoir l’intérêt général des clients de l’établissement. Le principe de propriété collective permet au sociétaire de représenter les aspirations et besoins de la majorité à l’occasion d’assemblées générales où des résolutions lui sont proposées.

Le sociétaire, en tant que « copropriétaire » de l’établissement qu’il représente, bénéficie également de parts sociales. N’y voyez pas là une fortune potentielle. Ces parts sont proportionnelles au montant que vous investissez vous-même dans la banque. Leur valeur n’est pas variable en fonction du marché, mais permet néanmoins de bénéficier d’une petite rémunération non imposable à un taux d’intérêt voté par les sociétaires eux-mêmes.

Enfin, devenir sociétaire vous accorde, selon les banques, des avantages par rapport aux simples clients (tarifs préférentiels, carte de sociétaire, réduction de frais bancaires…).

Comment devient-on sociétaire de sa banque mutualiste ?

Comme nous l’avons vu précédemment, les banques coopératives ont un côté banque éthique puisqu’elles aspirent à se défaire un maximum des lois du marché. Mais comment contribuer et devenir sociétaire de sa banque ?

C’est très simple. Vous devez prendre rendez-vous avec votre conseiller bancaire et lui faire part de votre intention. Lors de votre entretien, il vous demandera à hauteur de combien vous souhaitez investir dans le fonctionnement de la banque. Rassurez-vous : un euro symbolique est suffisant pour devenir sociétaire. Toutefois, plus vous investirez d’argent, plus vous obtiendrez de parts sociales et donc une rémunération intéressante.

Sociétaire : quelle banque mutualiste choisir ?

En France, les grandes banques mutualistes, ou coopératives, sont les Caisses régionales du Crédit Agricole, le Crédit Mutuel, la Nef, la Caisse d’Épargne et la Banque Populaire. Rapprochez-vous de l’un de ces établissements pour en apprendre plus sur leur politique et leur relation avec les sociétaires et ainsi intégrer vous aussi une banque mutualiste.