FAITES OPPOSITION
SUR VOTRE CARTE RAPIDEMENT
* Les conditions tarifaires sont disponibles en bas de page
< Retour à la liste des articles 24/03/2017
Agios : limiter les dépenses en cas de découvert
Agios comment limiter les dépenses

Les ménages ayant régulièrement des problèmes d’argent ont déjà connu la douloureuse expérience des Agios. Ces frais bancaires appliqués aux personnes à découvert sont une épine dans le pied, mais en choisissant bien son établissement bancaire, il est possible de limiter la casse.

Les caractéristiques des Agios

Comme nous vous le disions, ces frais supplémentaires s’appliquent uniquement aux personnes ayant un compte bancaire dans le rouge. Mais le calcul des intérêts varie beaucoup d’une banque à l’autre. Certaines sont plus tolérantes que d’autres et proposent un découvert autorisé à leurs clients. Par le biais d’un contrat, la banque autorise alors le client déficitaire à bénéficier de fonds supplémentaires.

Le calcul des Agios est ensuite très simple : il dépend de la somme de votre découvert et de sa durée. Plus votre dette est imposante plus la somme à rembourser sera grosse. Et si vos problèmes d’argent s’inscrivent dans la durée, les Agios peuvent vous mener à une situation de surendettement.

Les Agios prennent aussi en compte le taux annuel effectif global. Ce fameux taux varie lui aussi d’une banque à l’autre. Vous pouvez en prendre connaissance directement sur votre relevé de compte mensuel, juste à côté du découvert autorisé par votre établissement bancaire. Sachez pour finir que des frais d’intervention sont facturés pour chaque opération de découvert. Depuis 2013, la loi limite le plafond de ces opérations à 8 euros maximum pour un total de 80 euros mensuel.

Maîtriser les taux d’intérêt de son découvert

Pour éviter de payer le prix fort, mieux vaut se renseigner sur les taux d’intérêt que pratiquent les banques. Ces derniers ne sont pas les mêmes si votre découvert est autorisé ou non par votre banque. Comme l’on peut s’y attendre, la note est bien plus salée si vous dépassez le plafond fixé par votre banque.

Dans la plupart des cas, si un client se trouve en situation de découvert non autorisé, le taux annuel effectif global sera au minimum de 10% et dans la majorité des cas, aux alentours de 15%. Discuter avec sa banque ne vous aidera pas à faire baisser ces taux, néanmoins, une négociation avec votre banque peut vous éviter le découvert non autorisé et donc les Agios allant avec.

Les banques en ligne, les plus avantageuses en cas de découvert

Pour que nos propos soient plus concrets, un court comparatif vous présentera les banques les plus intéressantes en cas de découvert. La première faisant figure de bon élève n’est autre que Monabank qui affichait en 2016 des taux d’intérêts à 7,09% si le découvert était autorisé. Dans la même situation, Boursorama Banque, Hello Bank, ING Direct et Fortuneo Banque affichaient des taux à 8% assez favorables aux clients. Globalement, les banques en ligne présentent plus d’avantages que les banques traditionnelles.

D’ailleurs, certaines d’entre elles ne sont pas très attractives. BNP Paribas est par exemple très sévère concernant les Agios avec un taux de 15,9% pour un découvert autorisé et 18,4% pour un découvert non autorisé. La banque physique la moins contraignante avec les Agios est probablement Allianz Banque qui affichait en 2016 un taux de 10,9%.